Analyse sanguine par PCR des entérovirus chez des populations pédiatriques fébriles

    Pas d'évaluation

Résultats d’une étude prospective, multicentrique et observationnelle dans 35 services pédiatriques et services des urgences de 16 hôpitaux français.

Résultats d’une étude prospective, multicentrique et observationnelle dans 35 services pédiatriques et services des urgences de 16 hôpitaux français.

Contexte

Les entérovirus sont la cause la plus fréquente des cas de méningite aiguë et s’observent de plus en plus dans le cadre de la maladie apparentée au sepsis et de la fièvre sans foyer dans la population pédiatrique. La détection d’entérovirus dans des échantillons de liquide céphalorachidien (LCR) par PCR est le test diagnostique de référence. Notre objectif était d’évaluer une méthode de détection d’entérovirus par PCR dans des échantillons de sang.

Méthodes

Nous avons mené une étude prospective, multicentrique et observationnelle dans 35 services pédiatriques et services d’urgences de 16 hôpitaux français. Nous avons recruté des nouveau-nés (âge ≤ 28 jours) et des nourrissons (âge > 28 jours et ≤ 2 ans) atteints de fièvre sans foyer, d’une maladie apparentée au sepsis ou d’une méningite présumée ainsi que des enfants (âge > 2 ans et ≤ 16 ans) atteints d’une méningite présumée, qui ont été admis dans un hôpital participant. Nous avons utilisé un formulaire standardisé pour obtenir des données démographiques, des données cliniques et des données de laboratoire, lesquelles ont été anonymisées. L’analyse des entérovirus par PCR a été effectuée sur des échantillons de sang et de LCR.

Résultats

Entre le 1er juin 2015 et le 31 octobre 2015, et entre le 1er juin 2016, et le 31 octobre 2016, nous avons recruté 822 patients, dont 672 avaient fait l’objet d’une analyse des entérovirus par PCR sur des échantillons de sang et de LCR. Un entérovirus a été détecté chez 317 patients (47 %) dans un échantillon de sang ou de LCR ou dans les deux types d’échantillon (71 nouveau-nés, 83 nourrissons et 163 enfants). La détection d’entérovirus était plus fréquente dans les échantillons de sang que dans les échantillons de LCR chez les nouveau-nés (70 sur 71 [99 %] contre 62 sur 71 [87 %] ; p = 0,011) et les nourrissons (76 sur 83 [92 %] contre 62 sur 83 [75 %] ; p = 0,008) et était moins fréquente dans les échantillons de sang que dans les échantillons de LCR chez les enfants (90 sur 163 [55 %] contre 148 sur 163 [91 %] ; p < 0,0001). La détection d’entérovirus était plus fréquente dans les échantillons de sang que dans les échantillons de LCR chez les nourrissons âgés de 2 ans ou moins atteints de fièvre sans foyer (55 sur 55 [100 %] contre 41 sur 55 [75 %] ; p = 0,0002) ou d’une maladie apparentée au sepsis (16 sur 16 [100 %] contre 9 sur 16 [56 %] ; p = 0,008). La détection d’entérovirus était moins fréquente dans le sang que dans le LCR chez les patients atteints d’une méningite présumée (165 sur 246 [67 %] contre 222 sur 246 [90 %] ; p < 0,0001).

Interprétation

L’analyse sanguine des entérovirus par PCR devrait faire partie intégrante des recommandations de pratique clinique pour les nourrissons âgés de 2 ans ou moins. Cette analyse pourrait réduire la durée du séjour à l’hôpital et réduire l’exposition aux antibiotiques pour les patients de faible risque admis au service des urgences pour une maladie fébrile.

Financement

Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand.

Retour en haut

Disclaimer

© 2015 Elsevier Ltd. All rights reserved. This journal and the individual contributions contained in it are protected under copyright by Elsevier Ltd, and the following terms and conditions apply to their use. The Lancet is a trade mark of RELX Intellectual Properties SA, used under license.No responsibility is assumed by Elsevier for any injury and/or damage to persons or property as a matter of products liability, negligence or otherwise, or from any use or operation of any methods, products, instructions, or ideas contained in the material herein. Because of rapid advances in the medical sciences, in particular, independent verification of diagnoses and drug dosages should be made. 

The translation has been undertaken by Transperfect at its sole responsibility. No responsibility is assumed by Elsevier in relation to the translation or for any injury and/or damage to persons or property as a matter of products liability, negligence or otherwise, or from any use or operation of any methods, products, instructions, or ideas contained in the material herein. Because of rapid advances in the medical sciences, in particular, independent verification of diagnoses and drug dosages should be made.

This content is provided by a third party.  Univadis/Aptus Health/MSD do not review or control the content of the third party. Univadis/Aptus Health/MSD do not endorse and are not responsible for the accuracy, content, practices, or standards of any third party content. MSD is known as Merck & Co., Inc, Kenilworth, NJ, USA in the United States and Canada